Histoire du Christ dans les Limbes

Cette mosaïque est visible dans l'ancienne cathédrale Santa Maria Assunta de l'île quasi abandonnée de Torcello dans la lagune de Venise en Italie. Pour en savoir plus sur Venise et sur la cathédrale Santa Maria Assunta de Torcello.

La cathédrale Santa Maria Assunta de Torcello

 

Histoire de la descente du Christ dans les Limbes des Patriarches

Les limbes, du latin limbus (frange, marge) désignent pour l’Eglise Catholique un lieu ou un état à côté de l’Enfer dont ils ne font pas partie.

Les limbes concernaient donc les âmes des justes, morts avant la Résurrection du Christ - limbus patrum - et celles des enfants morts sans avoir reçu le baptême - limbus puerorum.
La notion de limbes n’apparaît pas dans les Ecrits Canoniques et seul Saint Luc, dans son Evangile, parle du « pauvre  Lazare » emporté par les anges dans le sein d’Abraham. Dans le premier Epître apocryphe de Saint Pierre, il est dit que le Christ, après sa Crucifixion, est allé prêcher aux Esprits. Saint Paul, dans une lettre aux Ephésiens écrit que le Christ, avant de monter (au ciel), est descendu (dans les Enfers).

La mosaïque du Jugement dernier de Torcello


A partir du IIème siècle, pour les apocryphes et les  Pères de l’Eglise, par sa Descente dans les Enfers (le shéol des hébreux), le Christ libère les Justes du péché originel, leur permettant ainsi d’accéder au Paradis fermé depuis la Faute d’Adam.
Au IXème siècle, la phrase « est descendu aux Enfers » est introduite dans le Credo Catholique. Au XIIIème siècle, si les Limbes apparaissent dans les textes, ceux des Patriarches  sont définitivement scellés (fermés). La tradition chrétienne situe la Descente du Christ dans les Limbes le Samedi Saint.

Dès le début du christianisme, seul le baptême permet d’accéder à la Vie Eternelle. Le baptême des adultes, précédé d’un long catéchuménat, était la règle. Au Moyen Age l’importante mortalité infantile incite les autorités religieuses à faire baptiser les enfants le plus tôt possible et dans l’urgence par un laïc.
La pensée théologique du destin des âmes des enfants non baptisés évoluera au cours des siècles.
Saint Augustin (354 – 430), suivi par les Pères de l’Eglise, maintient les âmes de ces enfants dans l’Enfer où ils subissent des douleurs corporelles (peine du sens) et la privation de la vue de Dieu (peine du dam). A partir de Pierre Abélard (1079 – 1142) les théologiens du Moyen Age les maintiennent en Enfer où ils ne subissent plus que la peine du dam. Saint Thomas d’Aquin (1225- 1274) les place dans les Limbes (limbus puerorum) où ils ne souffrent  d’aucune peine. En 1907 la Commission Internationale supprime la notion des Limbes. Cependant l’Enfer reste un dogme pour l’Eglise catholique.

 

L’oeuvre

L’ancienne cathédrale Santa Maria Assunta, fondée en 639, se trouve sur l’île de Tortcello dans le golfe de Venise. La mosaïque, dite du Jugement Dernier, datée du XIème – XIIème siècle, occupe tout le revers de la façade.

Elle est composée de six registres. Le deuxième illustre la Descente du Christ dans les Limbes (Anastasis pour les grecs) mais le terme Descente dans les Enfers est souvent utilisé.

Mosaïque de la descente du Christ aux Limbes

 

La scène est encadrée par les Archanges Gabriel et Michel vêtus de riches tenues byzantines et tenant à la main des globes crucifères symboles du pouvoir impérial. Le Christ, portant la Croix à triple traverses, piétine les portes de l’Enfer ainsi que Satan représenté sous la forme d’un petit diable. A ses pieds gisent les clés et les chaînes qui tenaient emprisonnés les Justes de l’Ancien Testament. De l’autre main il saisit Adam, le premier homme Père de l’Humanité. Derrière lui Eve, vêtue de rouge, lève sa main couverte, signe d’imploration. A gauche se tiennent David et Salomon, couronnés et nimbés dont le Christ est le Descendant. A droite, Saint Jean le Baptiste, mais aussi le Précurseur, désigne le Christ Sauveur à la foule des prophètes. Dans deux oculi des Justes implorent aussi leur Salut.

Détail de la mosaïque du Christ auw Limbes

 

En savoir plus sur l'artiste

A Venise l’art de la mosaïque est l’œuvre d’artisans venus directement de Bysance ou d’ateliers locaux formés par ces mêmes mosaïstes. La mosaïque de ce Jugement Dernier fut      certainement exécutée par des artisans venus de Ravenne et travaillant aussi à la basilique Saint Marc. L’utilisation simultanée de l’alphabet grec et latin est caractéristique des oeuvres créées dans la péninsule au XIème et XIIème siècles. N’étant pas considérés comme des artistes, les mosaïstes ne signaient pas leurs œuvres, et aucun document de commande ou de réception ne nous est parvenu.

 

Oeuvres chrétiennes

Les symboles des évangélistes

Marie Madeleine

Sainte Elisabeth du Portugal

Le couronnement de la Vierge

Les deux Saints Chevaliers

L'extase de Sainte Thérèse d'Avila

L'ivresse de Noë

Le fruit défendu d'Adam et Eve

Saint Barthélemy

Saint Nicolas

L'arbre de Jessé

Le jugement de Salomon

Le martyre de Saint Pierre

Mise au tombeau du Christ

La communion de Sainte Lucie

Le voile de Sainte Véronique

Le martyre de Sainte Ursule

Le sacrifice d'Abraham

Saint Etienne

Décollation de Saint Jean Baptiste

L'adoration des Rois Mages

La fuite en Egypte

Judith et Holopherne

Le massacre des Saints Innocents

Samson et Dalila

Saintes Juste et Rufine

L'Annonciation

La présentation de Jésus au Temple

Saint Alexis de Rome

Saint Jérôme et le lion

Saint Martin de Tours

Saint Côme et Damien

Les cornes de Moïse

Jonas

Le martyre de Saint André

La création d'Adam et Eve

Le supplice de Saint Jean l'Evangéliste

Le Christ dans les Limbes

Le Bienheureux Agostino Novello

Saint Louis d'Anjou

Sainte Catherine d'Alexandrie

Saint Wendelin

Sainte Agathe

Saint Thomas

Sainte Odile

Sainte Marguerite

Saint Laurent

Le Bienheureux Simon Stock

Sainte Apolline

La Dormition de la Vierge

Sainte Engracia

Saint Fridolin

Sainte Thècle

Saint Sébastien

Sainte Wilgeforte

Santa Reparata

 

Oeuvres Mythologiques

Laocoon

Une Niobide mourante

Le suicide du Galate

Persée et Méduse

Le taureau Farnèse

Cassandre

Ulysse et les Sirènes

La naissance de Vénus

Hermaphrodite

Zeus et Ganymède

Le mythe de Flora

Les Dioscures

La sibylle de Cumes

Actéon et Diane

Ariane abandonnée

Ulysse et Nausicaa

Hermès

Harpocrate

Niké

Dédale et Icare

Leda et le Cygne

Hercule et Déjanire

L'Enlèvement d'Europe

Pénélope

Chiron et Achille

Adonis mourant

Hercule libérant Prométhée

 

Autres oeuvres

Rinaldo et Armida

Le Départ de Briséis

Le Suicide de Lucrèce

Amour et Psyché

Alatiel

Les amants de Teruel

Mazeppa

L'enlèvement de Polyxène

Portia