Histoire de la mise au Tombeau du Christ

Ce groupe sculpté est situé dans l'abbaye Saint Pierre de Moissac en France.

La mise au Tombeau du Christ est un événement relaté par les quatre évangélistes mais le récit diffère sensiblement dans l’Evangile de saint Jean.

La loi de Moïse interdisait qu’un cadavre reste exposé sans sépulture durant la nuit, surtout à la veille du Sabbat, et c’est la raison pour laquelle Joseph d’Arimathie, disciple en secret du Christ, alla demander à Pilate le droit de descendre le supplicié de la croix et de l’ensevelir. Il enroula donc le corps dans un linceul et le plaça dans une tombe taillée dans le roc puis roula une pierre ronde devant l’ouverture. Comme on était à quelques heures du commencement du Sabbat, il pensait attendre la fin de celui-ci pour procéder aux rites prescrits.

La mise au Tombeau du Christ


Cette version de Mathieu, Marc et Luc semble plus vraisemblable que celle de Jean. Celui-ci fait intervenir Nicomède qui le rejoint, apportant un mélange de myrrhe et d’aloès d’un poids énorme de 100 livres. Ils eurent même le temps de l’entourer de bandelettes imprégnées d’aromates selon les usages et cela en moins de 3 heures.

Le groupe sculpté de 8 personnages en noyer sculpté et peint fut réalisé sur les ordres des abbés Pierre et d’Antoine de Carmaing au XVème siècle. Il reprend l’iconographie classique au XVème et XVIème siècles qui suit le récit de saint Jean.

Le corps du Christ portant les stigmates est posé sur le suaire que Joseph d’Arimathie à la tête, et Nicomède aux pieds, déposent dans un sarcophage blasonné.

A l’arrière plan se tient Marie, épouse de Cleophas, une proche parente de la Vierge et mère de 3 apôtres, essuie ses larmes avec un linge. Au centre, la Vierge Marie qui prie les mains jointes, est soutenue par saint Jean dont le regard est dirigé sur le corps du Christ. Marie Salomé, femme de Zébédé, demi-sœur de Marie, mère des apôtres de Jacques et Jean, essuie elle aussi ses larmes, c’est pourquoi ces deux femmes sont parfois assimilées à des pleureuses professionnelles. Marie Madeleine est reconnaissable au pot d’aromates qu’elle porte et avec lesquels elle avait essuyé les pieds de Jésus l’implorant de lui pardonner sa vie de pécheresse.

Mise au tombeau du Christ


Les costumes reproduisent fidèlement l’habillement de la fin du XVème siècle, avec une richesse dans les détails des vêtements et des visages qui en font un chef d’œuvre de la Renaissance. Une restauration dans les années 60 a redonné à ce groupe toute la beauté de la polychromie d’origine.

 

 

Oeuvres chrétiennes

Les symboles des évangélistes

Marie Madeleine

Sainte Elisabeth du Portugal

Le couronnement de la Vierge

Les deux Saints Chevaliers

L'extase de Sainte Thérèse d'Avila

L'ivresse de Noë

Le fruit défendu d'Adam et Eve

Saint Barthélemy

Saint Nicolas

L'arbre de Jessé

Le jugement de Salomon

Le martyre de Saint Pierre

Mise au tombeau du Christ

La communion de Sainte Lucie

Le voile de Sainte Véronique

Le martyre de Sainte Ursule

Le sacrifice d'Abraham

Saint Etienne

Décollation de Saint Jean Baptiste

L'adoration des Rois Mages

La fuite en Egypte

Judith et Holopherne

Le massacre des Saints Innocents

Samson et Dalila

Saintes Juste et Rufine

L'Annonciation

La présentation de Jésus au Temple

Saint Alexis de Rome

Saint Jérôme et le lion

Saint Martin de Tours

Saint Côme et Damien

Les cornes de Moïse

Jonas

Le martyre de Saint André

La création d'Adam et Eve

Le supplice de Saint Jean l'Evangéliste

Le Christ dans les Limbes

Le Bienheureux Agostino Novello

Saint Louis d'Anjou

Sainte Catherine d'Alexandrie

Saint Wendelin

Sainte Agathe

Saint Thomas

Sainte Odile

Sainte Marguerite

Saint Laurent

Le Bienheureux Simon Stock

Sainte Apolline

La Dormition de la Vierge

Sainte Engracia

Saint Fridolin

Sainte Thècle

Saint Sébastien

Sainte Wilgeforte

Santa Reparata

 

Oeuvres Mythologiques

Laocoon

Une Niobide mourante

Le suicide du Galate

Persée et Méduse

Le taureau Farnèse

Cassandre

Ulysse et les Sirènes

La naissance de Vénus

Hermaphrodite

Zeus et Ganymède

Le mythe de Flora

Les Dioscures

La sibylle de Cumes

Actéon et Diane

Ariane abandonnée

Ulysse et Nausicaa

Hermès

Harpocrate

Niké

Dédale et Icare

Leda et le Cygne

Hercule et Déjanire

L'Enlèvement d'Europe

Pénélope

Chiron et Achille

Adonis mourant

Hercule libérant Prométhée

 

Autres oeuvres

Rinaldo et Armida

Le Départ de Briséis

Le Suicide de Lucrèce

Amour et Psyché

Alatiel

Les amants de Teruel

Mazeppa

L'enlèvement de Polyxène

Portia