Histoire de Jaël et Sisara

Ce tableau de la toute fin du XVIIème siècle,  huile sur toile d’Abraham Godyn, intitulé Jaël et Barac devant le corps de Sisara, est exposé au Palais Schwartzenberg de Prague en République Tchèque.

Histoire de Jaël et Sisara

Cet épisode de la Bible se trouve dans le Livre des Juges chapitre IV et V.

Tableau représentant Jaël et Sisara

 

Alors que Déborah était juge et  prophétesse, Jabin roi d’Hazor attaqua Israël avec 900 chars de guerre commandés par son général en chef Sisara. Déborah, inspirée par Dieu, convoqua Barac, chef de l’armée des israélites et lui ordonna d’aller avec 10000 hommes à la rencontre des cananéens et lui révéla qu’il les  battrait sur les rives du torrent de Sison. Barac exigea alors que Déborah l’accompagne car lui-même n’avait pas eu ce message de l’Ange de Yahweh. Déborah accéda  à cette demande, mais annonça aussi à Barac que la gloire de tuer Sisara reviendrait à une femme et non à lui.

Son armée battue et débandée, Sisara, abandonnant son char, s’enfuit à pied jusqu’à la tente de Jaël, femme d’Haber le Kenite dont la tribu descendante de Caïn, était en paix et avec Israël et avec Hazor.

Jaël, s’avançant à la rencontre de Sisara, l’invita à entrer dans la tente, lui offrit du lait pour sa soif puis le cachant sous une couverture lui promit de se tenir à l’extérieur de la tente pour en écarter tout ennemi à sa poursuite. Mais lorsque son hôte, épuisé par le combat, s’endormit se croyant en sécurité, Jaël saisit un piquet de tente et l’enfonça à coups de marteau dans la tempe du fugitif.

Sisara mort

 

Lorsque Barac atteignit enfin la tente de Jaël celle-elle lui montra le corps sans vie de Sisara. Plus tard, Déborah et Barac entonnèrent un chant glorifiant la victoire des israélites et l’action de Jaël qui, inspirée par Yahweh, avait fait passer ce devoir avant les lois sacrées de l’hospitalité.

L’oeuvre

Cette huile sur toile, datée de 1698, est une des rares peintures qui nous reste d’Abraham Godyn. L’histoire de Jaël et Sisara, ainsi que celle de Judith et Holopherne, très populaires pendant la Contre-Réforme étaient le symbole de la victoire de l’Eglise Catholique sur le Protestantisme.

Abraham Godyn, au contraire de la majorité des peintres qui montraient l’action sanglante de Jaël, illustre, lui,  le verset 22 du chapitre IV du Livre des Juges comme cela est gravé sur la pierre où repose la tête ensanglantée de Sisara.

Un clou de bel acier, et non un simple piquet de tente en bois, reste planté dans la tempe et très peu de sang sourde de cette blessure sur la tête bouclée de Sisara. Barac, vêtu à l’antique, a un geste d’étonnement devant le corps que lui dévoile Jaël. Sur son casque une pointe dorée ressemble au clou ayant servi à tuer Sisara, ce que lui n’a pu faire comme annoncé par la Prophétesse Déborah. Mais on peut aussi imaginer que la main levée de Barac impose le silence à Jaël relatant son exploit et qu’il regarde apitoyé le corps de son ennemi, avant si puissant et à présent gisant, tué  d’une mort sans gloire loin des champs de bataille.

Jaël et Barac devant le corps de Sisara

 

Les couleurs de cette toile, au contraire de celles éclatantes des fresques du château de Troja, sont éteintes, crépusculaires et seule la cape rouge de Barac illumine un peu cette scène.

 

En savoir plus sur l'artiste

Abraham Godyn naît à Anvers en 1655 ou 1656. Il intègre l’atelier d’Hendrik Herrengout, peintre d’histoire d’où plus tard sa préférence pour la peinture d’évènements historiques ou mythologiques.

En 1679 il apparait comme peintre dans les archives de sa ville puis  fait un assez long séjour à Rome où il reçoit de Léopold II le titre de peintre du Cabinet de sa Majesté Impériale et Catholique.

Appelé à Prague en 1690, il peint avec son frère Izaac les fresques de la salle d’honneur du château de Troja. Il regagne Anvers en 1711 et devint membre de la Guilde de Saint Luc et de celle des romanistes dont les membres avaient fait un séjour à Rome. Il meurt sans descendance vers 1724 mais aura formé aussi bien à Rome qu’à Anvers de nombreux élèves qui deviendront des peintres  de qualité.

 

Oeuvres chrétiennes

Les symboles des évangélistes

Marie Madeleine

Sainte Elisabeth du Portugal

Le couronnement de la Vierge

Les deux Saints Chevaliers

L'extase de Sainte Thérèse d'Avila

L'ivresse de Noë

Le fruit défendu d'Adam et Eve

Saint Barthélemy

Saint Nicolas

L'arbre de Jessé

Le jugement de Salomon

Le martyre de Saint Pierre

Mise au tombeau du Christ

La communion de Sainte Lucie

Le voile de Sainte Véronique

Le martyre de Sainte Ursule

Le sacrifice d'Abraham

Saint Etienne

Décollation de Saint Jean Baptiste

L'adoration des Rois Mages

La fuite en Egypte

Judith et Holopherne

Le massacre des Saints Innocents

Samson et Dalila

Saintes Juste et Rufine

L'Annonciation

La présentation de Jésus au Temple

Saint Alexis de Rome

Saint Jérôme et le lion

Saint Martin de Tours

Saint Côme et Damien

Les cornes de Moïse

Jonas

Le martyre de Saint André

La création d'Adam et Eve

Le supplice de Saint Jean l'Evangéliste

Le Christ dans les Limbes

Le Bienheureux Agostino Novello

Saint Louis d'Anjou

Sainte Catherine d'Alexandrie

Saint Wendelin

Sainte Agathe

Saint Thomas

Sainte Odile

Sainte Marguerite

Saint Laurent

Le Bienheureux Simon Stock

Sainte Apolline

La Dormition de la Vierge

Sainte Engracia

Saint Fridolin

Sainte Thècle

Saint Sébastien

Sainte Wilgeforte

Santa Reparata

Suzanne et les Vieillards

David et Goliath

Jaël et Sisara

 

Oeuvres Mythologiques

Laocoon

Une Niobide mourante

Le suicide du Galate

Persée et Méduse

Le taureau Farnèse

Cassandre

Ulysse et les Sirènes

La naissance de Vénus

Hermaphrodite

Zeus et Ganymède

Le mythe de Flora

Les Dioscures

La sibylle de Cumes

Actéon et Diane

Ariane abandonnée

Ulysse et Nausicaa

Hermès

Harpocrate

Niké

Dédale et Icare

Leda et le Cygne

Hercule et Déjanire

L'Enlèvement d'Europe

Pénélope

Chiron et Achille

Adonis mourant

Hercule libérant Prométhée

L'enlèvement des Sabines

Le sacrifice d'Iphigénie

 

Autres oeuvres

Rinaldo et Armida

Le Départ de Briséis

Le Suicide de Lucrèce

Amour et Psyché

Alatiel

Les amants de Teruel

Mazeppa

L'enlèvement de Polyxène

Portia