Histoire des Saintes Juste et Rufine

Cette peinture de Francisco GOYA est située dans la sacristie des Calices de la cathédrale de Séville en Espagne.

 

La sacristie des calices de la cathédrale de Séville avec le tableau de Goya représentant Saintes Juste et Rufine.


Vie et Martyr de Sainte Juste et Sainte Rufine

Les deux sœurs « Justa et Rufina » en espagnol, naquirent à Séville en 268 et 270. Suivant la tradition familiale elles devinrent potières. Très chrétiennes, elles refusèrent, non seulement de faire un don pour les fêtes de Vénus, mais décidèrent de fracasser la statue de la déesse.

La statue de Vénus détruite par Saintes Juste et Rustine


Le préfet Diogenes les fit emprisonner, et devant leur refus d’abandonner leur foi chrétienne, les fit martyriser, les écartelant et les faisant déchiqueter par des crocs de fer. Elle furent ensuite jetées dans un cachot où Juste mourut de faim et de soif. Rufine, ayant survécu, fut amenée dans l’arène pour y être dévorée par un lion, mais celui-ci se couchant à ses côtés lui lécha les pieds. Le préfet fit alors égorger puis brûler la sainte martyre. Les restes des deux sœurs furent recueillis et enterrés par les soins de l’évêque Sabino.

Détail de Saintes Juste et Rufine


Elles devinrent les patronnes de Séville, qui les fête le 17 juillet. Par contre, les potiers, dont elles sont les saintes patronnes, les fêtent le 19 juillet.


L’oeuvre

Le tableau de grande taille – 309 cm / 177 cm – représente les deux saintes grandeur nature, sans décoration excessive pour que l’attention du fidèle se porte uniquement sur les deux vierges.

Les yeux levés vers le ciel, elles portent dans leurs mains les palmes des martyrs, et des poteries, allusion à leur métier. Un lion couché lèche les pieds de sainte Rufine et les débris de la statue de Vénus sont aux pieds de sainte Juste. La Giralda, monument emblématique de Séville, apparaît à l’arrière plan. Les teintes sont sombres, exceptés les visages des deux saintes, illuminés par des rayons descendus du ciel.

Le lion du tableau de Saintes Juste et Rufine

Le tableau de Goya représentant Saintes Juste et Rufine


Dans ce tableau, Goya ne put exprimer son art, ayant dû travailler selon les strictes instructions de Cean Bermudez. Il dut même réaliser quatre avant-projets qui se trouvent actuellement au musée du Prado à Madrid.

En savoir plus sur l'artiste

Francisco Jose de Goya y Luciente est un peintre et graveur espagnol, né le 30 mars 1746 à Fuendetodos près de Saragosse, mort à Bordeaux le 16 avril 1828.

Il ne connut le succès qu’à son arrivée à Madrid en 1775 où ses portraits séduirent la Cour et la haute société madrilène. Il réalise des fresques, controversées, à la basilique du Pilar de Saragosse et la décoration, très admirée, de l’église san Antonio à Madrid. Suite à l’invasion napoléonienne il réalise, entre 1810 et 1815, les gravures « des désastres de la guerre » ainsi que deux grands tableaux « le dos et le tres de mayo » illustrant l’insurrection de Madrid et sa répression en 1808. Tombé en disgrâce après le retour de Ferdinand VII, il obtint en 1817, grâce à son ami Cean Bermudez, peintre et critique d’art, la commande du tableau de sainte Juste et de sainte Rufine.

Il s’exile à Bordeaux en 1824 et il y meurt en 1828.

 

 

 

Oeuvres chrétiennes

Les symboles des évangélistes

Marie Madeleine

Sainte Elisabeth du Portugal

Le couronnement de la Vierge

Les deux Saints Chevaliers

L'extase de Sainte Thérèse d'Avila

L'ivresse de Noë

Le fruit défendu d'Adam et Eve

Saint Barthélemy

Saint Nicolas

L'arbre de Jessé

Le jugement de Salomon

Le martyre de Saint Pierre

Mise au tombeau du Christ

La communion de Sainte Lucie

Le voile de Sainte Véronique

Le martyre de Sainte Ursule

Le sacrifice d'Abraham

Saint Etienne

Décollation de Saint Jean Baptiste

L'adoration des Rois Mages

La fuite en Egypte

Judith et Holopherne

Le massacre des Saints Innocents

Samson et Dalila

Saintes Juste et Rufine

L'Annonciation

La présentation de Jésus au Temple

Saint Alexis de Rome

Saint Jérôme et le lion

Saint Martin de Tours

Saint Côme et Damien

Les cornes de Moïse

Jonas

Le martyre de Saint André

La création d'Adam et Eve

Le supplice de Saint Jean l'Evangéliste

Le Christ dans les Limbes

Le Bienheureux Agostino Novello

Saint Louis d'Anjou

Sainte Catherine d'Alexandrie

Saint Wendelin

Sainte Agathe

Saint Thomas

Sainte Odile

Sainte Marguerite

Saint Laurent

Le Bienheureux Simon Stock

Sainte Apolline

La Dormition de la Vierge

Sainte Engracia

Saint Fridolin

Sainte Thècle

Saint Sébastien

Sainte Wilgeforte

Santa Reparata

Suzanne et les Vieillards

 

Oeuvres Mythologiques

Laocoon

Une Niobide mourante

Le suicide du Galate

Persée et Méduse

Le taureau Farnèse

Cassandre

Ulysse et les Sirènes

La naissance de Vénus

Hermaphrodite

Zeus et Ganymède

Le mythe de Flora

Les Dioscures

La sibylle de Cumes

Actéon et Diane

Ariane abandonnée

Ulysse et Nausicaa

Hermès

Harpocrate

Niké

Dédale et Icare

Leda et le Cygne

Hercule et Déjanire

L'Enlèvement d'Europe

Pénélope

Chiron et Achille

Adonis mourant

Hercule libérant Prométhée

 

Autres oeuvres

Rinaldo et Armida

Le Départ de Briséis

Le Suicide de Lucrèce

Amour et Psyché

Alatiel

Les amants de Teruel

Mazeppa

L'enlèvement de Polyxène

Portia