Histoire de Persée et Méduse

Cette statue de Persée tenant la tête de Méduse est située sous la Loggia dei Lanzi sur la piazza della Signoria à Florence. Pour en savoir plus sur la piazza della Signoria et Florence.

En 1545 Cosme Ier, duc de Toscane, commanda à Benvenuto Cellini (1500 – 1571) orfèvre, sculpteur, fondeur, à la vie tumultueuse, une statue pour orner la place de la Seigneurie. Le sujet choisi fut celui de Persée et Méduse.

Statue de Persée tenant la tête de Méduse

Cellini choisit de couler d’abord le corps de la Méduse puis celui de Persée de 3m de haut. La technique choisie, fut celle de la cire perdue et d’une seule coulée.

Il lui fallut plusieurs années avant de pouvoir installer la statue sur son socle de marbre qui comporte sur chacun de ses côtés une niche avec une statue : Hermès, Athéna, Zeus et Danaé avec, à ses pieds, son fils Persée (le socle original se trouve au musée du Bargello.)

Le socle orignal de la statue de Persée et Méduse

 

Le mythe de Persée et Méduse.

Visage de Persée

Persée – Un oracle, ayant prédit à Acrisios, roi d’Argos et père de Danaé que l’enfant qu’elle portera un jour sera la cause de sa mort, il l'enferma dans une tour.

Mais Zeus, sous la forme d’une pluie d’or, put s’unir à elle, et de leur union naquit Persée.

Acrisios enferma la mère et l’enfant dans un coffre qui fut jeté dans la mer. Ils furent sauvés par un pêcheur de l’île de Sériphos dont le roi Polydectès s’éprit de Danaé.

Pour se débarrasser de Persée, devenu grand, et qui protégeait sa mère de ses assiduités, il l’envoya tuer la Méduse puis le chargea de lui rapporter sa tête.

 

Tête de Méduse

Méduse – Méduse est une des trois effroyables Gorgones, mais la seule mortelle.

Elle est le plus souvent représentée avec une chevelure entrelacée de serpents, la bouche grande ouverte, et son regard a le pouvoir de pétrifier (d’où le verbe : méduser). Mais elle est aussi une très belle jeune fille dont la déesse Héra, femme de Zeus, jalouse, changea sa magnifique chevelure en serpents.

 

La mort de Méduse – Avec l’aide d’Athéna et de Hermès, Persée put se procurer le casque d’invisibilité, des chaussures ailées, un sac pour y mettre la tête de Méduse ainsi qu’un sabre court en acier très dur. Athéna lui remit aussi un bouclier de bronze poli. Grâce à son casque qui le rendait invisible, Persée put entrer dans la caverne où dormaient les trois Gorgones. Evitant les deux sœurs immortelles, Sthéno et Euryane, et fuyant le regard direct de Méduse, il se servit de son bouclier comme d’un miroir pour la repérer et lui couper la tête. Grâce à ses chaussures ailées, il réussit à fuir les deux sœurs qui le poursuivaient. Après de nombreuses aventures, il retrouva sa mère à Sériphos pétrifia Polydectès en sortant la tête de Méduse de son sac. Athéna récupéra cette tête pour la placer sur son bouclier, l’Egide.

Persée tenant la tête de Méduse


Ce groupe outre sa prouesse technologique est par sa beauté un chef d’œuvre de la Renaissance.
Persée, nu, dans la tradition hellénistique, vêtu de son seul baudrier, se tient debout, une jambe légèrement fléchie sur le corps de Méduse dont les bras tombent le long du socle et son sang gicle à gros bouillons du corps décapité. Il tient d’une main l’épée courbe fournie par Hermès et de l’autre, brandit la tête de la Gorgone. Mais, celle-ci, n’est pas celle effroyable dont l’ombre seule terrorisait même le séjour des morts. Son visage est beau et apaisé, et seule la chevelure aux grosses boucles emmêlées rappellent les serpents qui s’y enroulaient.

Persée a les yeux baissés pour ne pas croiser la tête toujours pétrifiante de sa victime. Son visage grave et pensif, n’exprime aucune exaltation de sa victoire. De plus, de face, mais surtout de profil, ces deux visages offrent entre eux une ressemblance indéniable, certainement voulue par Benvenuto Cellini.

 

 

Oeuvres chrétiennes

Les symboles des évangélistes

Marie Madeleine

Sainte Elisabeth du Portugal

Le couronnement de la Vierge

Les deux Saints Chevaliers

L'extase de Sainte Thérèse d'Avila

L'ivresse de Noë

Le fruit défendu d'Adam et Eve

Saint Barthélemy

Saint Nicolas

L'arbre de Jessé

Le jugement de Salomon

Le martyre de Saint Pierre

Mise au tombeau du Christ

La communion de Sainte Lucie

Le voile de Sainte Véronique

Le martyre de Sainte Ursule

Le sacrifice d'Abraham

Saint Etienne

Décollation de Saint Jean Baptiste

L'adoration des Rois Mages

La fuite en Egypte

Judith et Holopherne

Le massacre des Saints Innocents

Samson et Dalila

Saintes Juste et Rufine

L'Annonciation

La présentation de Jésus au Temple

Saint Alexis de Rome

Saint Jérôme et le lion

Saint Martin de Tours

Saint Côme et Damien

Les cornes de Moïse

Jonas

Le martyre de Saint André

La création d'Adam et Eve

Le supplice de Saint Jean l'Evangéliste

Le Christ dans les Limbes

Le Bienheureux Agostino Novello

Saint Louis d'Anjou

Sainte Catherine d'Alexandrie

Saint Wendelin

Sainte Agathe

Saint Thomas

Sainte Odile

Sainte Marguerite

Saint Laurent

Le Bienheureux Simon Stock

Sainte Apolline

La Dormition de la Vierge

Sainte Engracia

Saint Fridolin

Sainte Thècle

Saint Sébastien

Sainte Wilgeforte

Santa Reparata

 

Oeuvres Mythologiques

Laocoon

Une Niobide mourante

Le suicide du Galate

Persée et Méduse

Le taureau Farnèse

Cassandre

Ulysse et les Sirènes

La naissance de Vénus

Hermaphrodite

Zeus et Ganymède

Le mythe de Flora

Les Dioscures

La sibylle de Cumes

Actéon et Diane

Ariane abandonnée

Ulysse et Nausicaa

Hermès

Harpocrate

Niké

Dédale et Icare

Leda et le Cygne

Hercule et Déjanire

L'Enlèvement d'Europe

Pénélope

Chiron et Achille

Adonis mourant

Hercule libérant Prométhée

 

Autres oeuvres

Rinaldo et Armida

Le Départ de Briséis

Le Suicide de Lucrèce

Amour et Psyché

Alatiel

Les amants de Teruel

Mazeppa

L'enlèvement de Polyxène

Portia