Histoire de la présentation de Jésus au Temple

Cette peinture, une tempera sur bois de Giovanni BELLINI est située au palais Querini-Stampalia de Venise en Italie. Pour en savoir plus sur le palais Querini - Stampalia et Venise.

 

Le tableau de la présentation de Jésus au temple de Bellini au palais Querini-Stampalia

 

Présentation de Jésus au Temple

Selon la Loi Juive, une femme ayant accouché d’un garçon, doit se présenter au Temple pour y être purifiée au bout de 40 jours moyennant l’offrande de 2 colombes. Dans le même temps, tout premier-né mâle doit être racheté à la tribu de Levi, soit par l’achat d’un agneau, soit par 5 sicles d’argent.

Dans l’Evangile de Luc, accomplissant les prescriptions de la Loi, les parents de Jésus se rendent à Jérusalem pour y racheter l’enfant par le sacrifice d’un couple de tourterelles. (Luc ici, n’étant pas Juif, confond le prix de la purification de la mère et celui du rachat du premier-né mâle)

La présentation de Jésus au temple de Bellini

A Jérusalem vivait un homme juste et pieux, nommé Symeon qui attendait le Messie. Averti par l’Esprit, il accourt au temple, prend l’Enfant dans ses bras et prédit le destin messianique de Jésus, mais il annonce aussi à Marie les douleurs qui seront siennes. Dans le Temple vivait Anne, une vieille femme, qui était prophète. Elle se joignit à Symeon, annonçant que Jésus dont le nom signifie Dieu Sauve, délivrera Jérusalem de l’oppression.
Après que Marie et Joseph eurent accompli ce que prescrivait la Loi, ils retournèrent à Nazareth où Jésus grandit en sagesse dans la grâce de Dieu.

Cet événement fut fêté dès le IVème siècle en Orient. Au VIIème siècle à Rome fut instituée une procession où chacun devait porter un cierge allumé car l’Enfant sera la Lumière du Monde. Son nom populaire de chandeleur vient de candela – chandelle en latin. De nos jours le fête de la présentation de Jésus au Temple a occulté celle de la Purification de Marie.


L’oeuvre

Ce tableau, tempera sur bois, peint vers 1460 fut longtemps attribué à Andrea Montegna dont une œuvre quasi identique se trouve à Berlin.

A premier plan, accoudée à la balustrade, Marie tient l’Enfant étroitement emmailloté, comme cela se faisait jusqu’au XXème siècle. Elle le tend vers Symeon dans l’Evangile de Luc, mais vu la richesse du costume, il pourrait peut-être s’agir du Grand Prêtre. Entre ces deux personnages, un peu à l’arrière, comme on le représente souvent, Joseph regarde d’un air sévère. Il serait le portrait du père de l’artiste. Les autres personnages sur les côtés seraient aussi des membres de la famille Bellini.

Détail de la présentation de Jésus au Temple de Bellini


Dans ce tableau, Bellini n’utilise pas encore le glacis à l’huile qu’il utilisera plus tard, et qui rendra ainsi ses tableaux plus lumineux.

En savoir plus sur l'artiste

Giovanni Bellini – dit Gianbellino – est né à Venise, mais sa date de naissance est incertaine, et pourrait se situer entre 1425 et 1430.
Il commence sa formation à Padoue dans l’atelier de son père Jacopo en même temps que son frère Gentille, mais il fut essentiellement influencé par l’art de son beau-frère Andrea Montegna. De retour à Venise il se fait connaître par des œuvres de petite taille avant d’obtenir des commandes de grands retables destinés aux églises de Venise. En 1475 l’arrivée d’Antenello de Messina le convainc d’adopter la technique de la peinture à l’huile, d’utilisation plus souple que la peinture à tempera. Il forma dans son atelier de nombreux peintres dont Giorgione et le Titien. Il meurt à Venise le 29 novembre 1516.

 

 

 

Oeuvres chrétiennes

Les symboles des évangélistes

Marie Madeleine

Sainte Elisabeth du Portugal

Le couronnement de la Vierge

Les deux Saints Chevaliers

L'extase de Sainte Thérèse d'Avila

L'ivresse de Noë

Le fruit défendu d'Adam et Eve

Saint Barthélemy

Saint Nicolas

L'arbre de Jessé

Le jugement de Salomon

Le martyre de Saint Pierre

Mise au tombeau du Christ

La communion de Sainte Lucie

Le voile de Sainte Véronique

Le martyre de Sainte Ursule

Le sacrifice d'Abraham

Saint Etienne

Décollation de Saint Jean Baptiste

L'adoration des Rois Mages

La fuite en Egypte

Judith et Holopherne

Le massacre des Saints Innocents

Samson et Dalila

Saintes Juste et Rufine

L'Annonciation

La présentation de Jésus au Temple

Saint Alexis de Rome

Saint Jérôme et le lion

Saint Martin de Tours

Saint Côme et Damien

Les cornes de Moïse

Jonas

Le martyre de Saint André

La création d'Adam et Eve

Le supplice de Saint Jean l'Evangéliste

Le Christ dans les Limbes

Le Bienheureux Agostino Novello

Saint Louis d'Anjou

Sainte Catherine d'Alexandrie

Saint Wendelin

Sainte Agathe

Saint Thomas

Sainte Odile

Sainte Marguerite

Saint Laurent

Le Bienheureux Simon Stock

Sainte Apolline

La Dormition de la Vierge

Sainte Engracia

Saint Fridolin

Sainte Thècle

Saint Sébastien

Sainte Wilgeforte

Santa Reparata

Suzanne et les Vieillards

David et Goliath

 

Oeuvres Mythologiques

Laocoon

Une Niobide mourante

Le suicide du Galate

Persée et Méduse

Le taureau Farnèse

Cassandre

Ulysse et les Sirènes

La naissance de Vénus

Hermaphrodite

Zeus et Ganymède

Le mythe de Flora

Les Dioscures

La sibylle de Cumes

Actéon et Diane

Ariane abandonnée

Ulysse et Nausicaa

Hermès

Harpocrate

Niké

Dédale et Icare

Leda et le Cygne

Hercule et Déjanire

L'Enlèvement d'Europe

Pénélope

Chiron et Achille

Adonis mourant

Hercule libérant Prométhée

L'enlèvement des Sabines

 

Autres oeuvres

Rinaldo et Armida

Le Départ de Briséis

Le Suicide de Lucrèce

Amour et Psyché

Alatiel

Les amants de Teruel

Mazeppa

L'enlèvement de Polyxène

Portia