Histoire de Sainte Catherine de Sienne

Ce retable de la toute fin du XVème siècle, œuvre de Bernardino Fungai, se trouve dans le sanctuaire de Sainte Catherine à Sienne – Italie.

Histoire de Sainte Catherine de Sienne

Les évènements de sa courte vie sont relatés dans La Legenda Major de Raymond de Capoue (1318 – 1391) son conseiller spirituel et dans La Legenda Minor du dominicain Tommaso Caffarini (1350 – 1431).

Vue générale du retable de Sainte Catherine de Sienne

 

Catarina Benincasa naît à Sienne le 25 mars 1347, benjamine d’une fratrie de 25, de ses parents Giacomo Benincasa et Lapa Piacenti qui font partie de la bourgeoisie aisée de la ville.

A l’âge de 6 ans, suite à l’apparition du Christ portant la Tiare Pontificale, elle décide de mener, malgré l’opposition de ses parents, une vie recluse faite de privation de nourriture et de sommeil.

 A 16 ans elle obtint l’autorisation d’intégrer le Tiers Ordre de Saint Dominique : les Sœurs de la Pénitence. Elle se dévoue à secourir les pauvres et surtout à soigner les malades de la peste en guérissant même miraculeusement certains. Ses extases et visions, certainement favorisées par sa vie d’ascèse, se font de plus en plus fréquentes. Elle décrit ainsi son mariage mystique, son Union Transformante dans laquelle le Christ échange son cœur avec le sien et l’imposition des Stigmates qu’elle voulut par modestie non sanglantes mais lumineuses.

Sa renommée se répandit dans toute l’Italie, mais sachant à peine lire et écrire, elle dictait à des secrétaires sa nombreuse correspondance adressée aussi bien à de hautes personnalités qu’à de simples et humbles personnes.

En 1376 elle gagne Avignon en tant qu’ambassadeur de Florence et persuade le Pape Grégoire XI de retourner à Rome pour y réinstaller la Papauté ce qui se réalisera en 1377.

Sainte Catherine de Sienne

 

En 1378 elle ne pourra, malgré toutes ses interventions, empêcher le Grand Schisme d’Occident, c’est-à-dire la présence simultanée de deux Papes, l’un à Avignon, l’autre à Rome, ce qui ne sera réglé qu’en 1417.

Usée par les privations qu’elle s’impose, Sainte Catherine meurt à Rome le 14 avril 1380, laissant derrière elle une œuvre théologique d’une telle importance qu’elle sera nommée en 1970 Docteur de l’Eglise. Canonisée en 1461 elle est la Sainte Patronne de Rome, de l’Europe et des journalistes. Ses reliques se trouvent,  son corps à Rome dans la Basilique Santa Maria Sopra Minerva et sa tête à Sienne dans l’Eglise Santo Dominico.

Ses attributs sont un anneau d’or, un lys, un cœur couronné d’épines et  un crucifix. L’iconographie la plus fréquente la représente dans les évènements les plus importants de sa vie, tels son mariage mystique ou l’imposition des stigmates.

L'extase de Sainte Catherine de Sienne

 

L’oeuvre

Ce retable, tempera sur bois, fut peint en 1496 par Bernardino Fungai puis agrandi par Bartolomeo Riccio. Le panneau central, encadré par Saint Jérôme et Saint Dominique, représente la Sainte en habit de dominicaine recevant en extase les stigmates invisibles d’un crucifix penché vers elle. Si le visage de la Sainte est assez froid, même figé, l’arrière-plan représente un joli paysage avec des éléments d’architecture gracieux et de bonne facture.

Au-dessus, la Vierge et l’Enfant entourés d’anges musiciens sont encadrés par deux prophètes portant des phylactères louant la Sainte. Dieu le Père, farouche, un doigt tendu au-dessus d’innombrables angelots, bénit Sainte Catherine en extase.

Détail du retable de Sainte Catherine de Sienne



En savoir plus sur l'artiste

Bernardino Fungai naît à Fungaia – d’où son nom d’artiste – petit bourg à proximité de Sienne. Il va s’y former dans l’atelier de Giovanne di Giovanni et restera toujours influencé par la peinture siennoise, peinture qui n’évoluera que tardivement vers le nouveau style de la Renaissance.

Il peint essentiellement des peintures religieuses, mais excelle dans les petites scènes  des coffres de mariage, employant des peintures brillantes et coûteuses, comme le bleu à base de lapis-lazuli, ainsi que des feuilles d’or.

Il meurt à Sienne en 1576 n’ayant jamais quitté cette ville d’où l’immobilisme de son style.

 

Oeuvres chrétiennes

Les symboles des évangélistes

Marie Madeleine

Sainte Elisabeth du Portugal

Le couronnement de la Vierge

Les deux Saints Chevaliers

L'extase de Sainte Thérèse d'Avila

L'ivresse de Noë

Le fruit défendu d'Adam et Eve

Saint Barthélemy

Saint Nicolas

L'arbre de Jessé

Le jugement de Salomon

Le martyre de Saint Pierre

Mise au tombeau du Christ

La communion de Sainte Lucie

Le voile de Sainte Véronique

Le martyre de Sainte Ursule

Le sacrifice d'Abraham

Saint Etienne

Décollation de Saint Jean Baptiste

L'adoration des Rois Mages

La fuite en Egypte

Judith et Holopherne

Le massacre des Saints Innocents

Samson et Dalila

Saintes Juste et Rufine

L'Annonciation

La présentation de Jésus au Temple

Saint Alexis de Rome

Saint Jérôme et le lion

Saint Martin de Tours

Saint Côme et Damien

Les cornes de Moïse

Jonas

Le martyre de Saint André

La création d'Adam et Eve

Le supplice de Saint Jean l'Evangéliste

Le Christ dans les Limbes

Le Bienheureux Agostino Novello

Saint Louis d'Anjou

Sainte Catherine d'Alexandrie

Saint Wendelin

Sainte Agathe

Saint Thomas

Sainte Odile

Sainte Marguerite

Saint Laurent

Le Bienheureux Simon Stock

Sainte Apolline

La Dormition de la Vierge

Sainte Engracia

Saint Fridolin

Sainte Thècle

Saint Sébastien

Sainte Wilgeforte

Santa Reparata

Suzanne et les Vieillards

David et Goliath

Jaël et Sisara

Sainte Catherine de Sienne

 

Oeuvres Mythologiques

Laocoon

Une Niobide mourante

Le suicide du Galate

Persée et Méduse

Le taureau Farnèse

Cassandre

Ulysse et les Sirènes

La naissance de Vénus

Hermaphrodite

Zeus et Ganymède

Le mythe de Flora

Les Dioscures

La sibylle de Cumes

Actéon et Diane

Ariane abandonnée

Ulysse et Nausicaa

Hermès

Harpocrate

Niké

Dédale et Icare

Leda et le Cygne

Hercule et Déjanire

L'Enlèvement d'Europe

Pénélope

Chiron et Achille

Adonis mourant

Hercule libérant Prométhée

L'enlèvement des Sabines

Le sacrifice d'Iphigénie

 

Autres oeuvres

Rinaldo et Armida

Le Départ de Briséis

Le Suicide de Lucrèce

Amour et Psyché

Alatiel

Les amants de Teruel

Mazeppa

L'enlèvement de Polyxène

Portia