Histoire de Sainte Apolline

Cette huile sur bois d’un auteur inconnu du XVIème siècle représentant Sainte Apolline est exposée au Musée Unterlinden à Colmar. Pour en savoir plus sur Colmar et l'Alsace.

Le retable comportant le panneau de Sainte Apolline

 

Histoire du martyre de Sainte Apolline

Le martyre de Sainte Apolline est relaté par Eusèbe de Césarée dans son Histoire Ecclésiastique, reprenant une lettre de l’évêque Denys d’Alexandrie à Fabien, évêque d’Antioche. Jacques de Voragine (1228 – 1288) reprend cette histoire dans le tome II de sa Légende Dorée.

Apolline, ou Apollonie, vierge consacrée d’un certain âge, vivait à Alexandrie sous le règne de Philippe l’Arabe (204 – 249) puis de Dece Trajan (201 – 251). Une vierge consacrée faisait vœux de vivre au service de l’Eglise dans le célibat et la chasteté.




En 249 l’Empereur Dece ordonne à tous les citoyens de l’Empire de sacrifier publiquement aux dieux de Rome, et cet édit concerne directement les chrétiens qui ne veulent adorer que leur Dieu unique, alors que les Juifs, eux aussi monothéistes,  en sont traditionnellement exemptés depuis l’Empereur Auguste (63 av.J.C – 14 ap. J.C).

En 250 des émeutes anti-chrétiennes éclatèrent à Carthage, mais surtout à Alexandrie qui, après Rome, était la ville la plus importante de l’Empire. La populace s’attaqua aux chrétiens, tuant souvent dans d’atroces souffrances ceux qui persistaient dans leur Foi.

Des émeutiers rencontrèrent ainsi Apolline qui, malgré le danger, s’était aventurée dans les rues pour accomplir une sainte mission, et se moquant de son âge, lui brisèrent la mâchoire à coups de pierre puis lui arrachèrent les dents.

Ils allumèrent ensuite un grand feu menaçant de l’y jeter si elle n’abjurait pas le Christ. La Sainte leur demanda un instant de réflexion, puis ayant ainsi trompé leur surveillance, elle se jeta d’elle-même dans le feu.

Le suicide que d’autres Saints accomplirent, bien qu’interdit par l’Eglise, pouvait être pardonné s’il était réalisé sous l’inspiration de Dieu.

Sainte Apolline

 

Mais un certain nombre de chrétiens n’eurent pas le courage de Sainte Apolline et sacrifièrent aux dieux païens. A la mort de Dece en 251, ces repentis ou lapsi demandèrent leur réintégration dans la Communauté Chrétienne, créant ainsi une crise importante dans l’Eglise. Le Pape Corneille et l’Evêque de Carthage, Cyprien, prônaient le Pardon, mais l’anti-pape Novatien le refusait absolument.

Les restes de la Sainte, dont ses dents, furent pieusement recueillis et enterrés. Son culte se répandit au cours des Croisades et ses reliques furent essentiellement ramenées en France.

Canonisée en 1634 elle est fêtée le 9 février. Elle est la Sainte Patronne des chirurgiens-dentistes et invoquée pour guérir les maux de dents.
Ses attributs sont la Palme du Martyre et une tenaille avec ou sans dent, ou portant seulement une dent dans la main droite.

L’oeuvre

Il s’agit d’un petit retable de bois, d’aspect assez fruste, réalisé au XVIème siècle dans la région du Rhin Supérieur. Sur les volets intérieurs sont représentés, d’un côté Saint Nicolas et de l’autre Sainte Apolline, mais la statue de Saint Jacques le Majeur en pèlerin est un ajout du XIXème siècle.
Sainte Apolline, sur un fond d’or, est drapée dans une cape d’un rose un peu éteint qui laisse apparaître une robe dont la richesse est suggérée par quelques traits. Elle porte une couronne, allusion soit à celle du martyr, soit à un titre de princesse relaté dans certaines légendes tardives. D’une main elle tient la tenaille avec une dent, attribut essentiel de son supplice, et de l’autre, non une palme, mais un livre ouvert.

Portrait de Sainte Apolline

 

Cette œuvre peut être qualifiée comme une œuvre populaire comme on en trouve souvent dans les décors en bois de nombreuses petites églises et chapelles de Suisse et de la Vallée du Rhin.


En savoir plus sur l'artiste

Cette œuvre, vu sa rusticité, ne peut être que le travail d’un petit atelier local réalisant des travaux vendus ensuite dans son propre magasin. L’emploi de la feuille d’or, d’un coût élevé, semble écarter le travail d’un artiste itinérant, proposant son travail de ville en ville.

 

Oeuvres chrétiennes

Les symboles des évangélistes

Marie Madeleine

Sainte Elisabeth du Portugal

Le couronnement de la Vierge

Les deux Saints Chevaliers

L'extase de Sainte Thérèse d'Avila

L'ivresse de Noë

Le fruit défendu d'Adam et Eve

Saint Barthélemy

Saint Nicolas

L'arbre de Jessé

Le jugement de Salomon

Le martyre de Saint Pierre

Mise au tombeau du Christ

La communion de Sainte Lucie

Le voile de Sainte Véronique

Le martyre de Sainte Ursule

Le sacrifice d'Abraham

Saint Etienne

Décollation de Saint Jean Baptiste

L'adoration des Rois Mages

La fuite en Egypte

Judith et Holopherne

Le massacre des Saints Innocents

Samson et Dalila

Saintes Juste et Rufine

L'Annonciation

La présentation de Jésus au Temple

Saint Alexis de Rome

Saint Jérôme et le lion

Saint Martin de Tours

Saint Côme et Damien

Les cornes de Moïse

Jonas

Le martyre de Saint André

La création d'Adam et Eve

Le supplice de Saint Jean l'Evangéliste

Le Christ dans les Limbes

Le Bienheureux Agostino Novello

Saint Louis d'Anjou

Sainte Catherine d'Alexandrie

Saint Wendelin

Sainte Agathe

Saint Thomas

Sainte Odile

Sainte Marguerite

Saint Laurent

Le Bienheureux Simon Stock

Sainte Apolline

La Dormition de la Vierge

Sainte Engracia

Saint Fridolin

Sainte Thècle

Saint Sébastien

Sainte Wilgeforte

Santa Reparata

Suzanne et les Vieillards

David et Goliath

 

Oeuvres Mythologiques

Laocoon

Une Niobide mourante

Le suicide du Galate

Persée et Méduse

Le taureau Farnèse

Cassandre

Ulysse et les Sirènes

La naissance de Vénus

Hermaphrodite

Zeus et Ganymède

Le mythe de Flora

Les Dioscures

La sibylle de Cumes

Actéon et Diane

Ariane abandonnée

Ulysse et Nausicaa

Hermès

Harpocrate

Niké

Dédale et Icare

Leda et le Cygne

Hercule et Déjanire

L'Enlèvement d'Europe

Pénélope

Chiron et Achille

Adonis mourant

Hercule libérant Prométhée

L'enlèvement des Sabines

 

Autres oeuvres

Rinaldo et Armida

Le Départ de Briséis

Le Suicide de Lucrèce

Amour et Psyché

Alatiel

Les amants de Teruel

Mazeppa

L'enlèvement de Polyxène

Portia