Histoire de la fuite en Egypte

Ces mosaïques sont situées dans le baptistère Saint Jean de la cathédrale de Florence. Pour en savoir plus sur Florence et le baptistère Saint Jean.

 

L’actuel baptistère de Florence fut au IXème siècle la première cathédrale de la ville. Le bâtiment deviendra baptistère au XIIème siècle car sa taille permettait les baptêmes collectifs en usage à l’époque. Les mosaïques de la coupole, commencées au XIIIème siècle sont de style bysantin et les tesselles sont subtilement orientées pour réfléchir la lumière. L’épisode de la Fuite en Egypte se trouve dans le registre de la vie de Marie et du Christ.

Le baptister Saint Jean

La fuite en Egypte

Cet épisode ne se trouve que dans l’Evangile de saint Mathieu, de même que le massacre des Saints Innocents dont il est la suite.
Après le départ des Mages un Ange apparaît en songe à Joseph et lui enjoint de se rendre en Egypte et d’y rester avec la Mère et l’Enfant jusqu’à la mort d’Hérode, car ce dernier avait l’intention de faire périr le futur Roi des Juifs. L’Egypte, depuis le patriarche Joseph, était le refuge des peuples nomades en cas disette. Ainsi Alexandrie, au temps du Christ, était la plus grande ville juive de la Méditerranée.

La tradition et l’iconographie font arriver les Mages dans l’étable de la Nativité. Mais Mathieu précise bien qu’ils entrèrent dans une maison où ils virent l’Enfant avec sa mère. Saint Luc dans son Evangile rapporte la circoncision de Jésus au 8ème jour, comme le prescrivait la Loi, puis sa Présentation au Temple de Jérusalem après les 40 jours de Purification de la Vierge. Les deux évènements sont fêtés le 2 février. Il faut donc situer l’arrivée des Rois Mages après ces évènements. Selon Mathieu, l’Etoile les avait avertis de la naissance du Messie, et donc venant d’Orient, leur voyage fut long. La mystique Anne Catherine Emmerich situe leur arrivée 1 an après la naissance, d’où l’ordre d’Hérode de tuer tous les enfants de 2 ans et moins.

Aucun renseignement sur le séjour de la Sainte Famille en Egypte n’est donné par les Evangélistes. Les écrits apocryphes par contre donnent beaucoup de détails sur les 7 années qu’ils auraient passées dans la ville d’Héliopolis. Les coptes vénèrent la maison de la Vierge à Deir El Muharraq et fêtent la Fuite en Egypte le 26 décembre.

Dans l’Evangile de Saint Mathieu, à la mort d’Hérode, un ange ordonna à Joseph de retourner en Judée car l’Enfant n’y craignait plus rien. Cependant, ayant appris que Archelaus (Hérode Archelaos) avait succédé à son père, Joseph préféra se rendre en Galilée à Nazareth.

L’oeuvre

Une première vignette montre Joseph endormi dans un paysage de montagne. Un ange, portant une banderole avec la mention « Fuis en Egypte », vole vers lui. L’ange est pieds nus car il est en mission dans le monde. Il porte un nimbe, symbole de gloire et ses ailes sont déployées car il exécute un ordre de Dieu.

Le songe de Joseph avant la fuite en Egypte
 

La 2ème vignette montrant la fuite en Egypte suit l’iconographie classique telle qu’elle fut fixée dès le Vème siècle à partir des écrits des Apocryphes.

La fuite en Egypte


Un âne, tête baissée, porte sur son dos la Mère de Dieu qui montre du doigt son Fils. Ils sont vêtus d’or et de pourpre. Cette image est caractéristique d’une Vierge Kyriotissa, c’est-à-dire en Majesté. La Vierge et l’Enfant sont toujours représentés de face. A l’arrière Joseph, vêtu plus simplement, portant une baguette allusion au bâton fleuri de son mariage, chemine pieds nus, signe d’humilité. La monture est guidée par un serviteur, et non d’un ange car il ne porte pas leurs attributs. Il est vêtu d’une simple tunique et de braies et porte à l’extrémité d’un bâton un baluchon contenant le nécessaire pour le voyage. Le paysage devient plus verdoyant avec des palmiers illustrant ainsi la richesse de l’Egypte.

Le fond d’or occupe la moitié des scènes, éblouissant ainsi les fidèles de son miroitement.

Vue générale de la coupole

 

 

Oeuvres chrétiennes

Les symboles des évangélistes

Marie Madeleine

Sainte Elisabeth du Portugal

Le couronnement de la Vierge

Les deux Saints Chevaliers

L'extase de Sainte Thérèse d'Avila

L'ivresse de Noë

Le fruit défendu d'Adam et Eve

Saint Barthélemy

Saint Nicolas

L'arbre de Jessé

Le jugement de Salomon

Le martyre de Saint Pierre

Mise au tombeau du Christ

La communion de Sainte Lucie

Le voile de Sainte Véronique

Le martyre de Sainte Ursule

Le sacrifice d'Abraham

Saint Etienne

Décollation de Saint Jean Baptiste

L'adoration des Rois Mages

La fuite en Egypte

Judith et Holopherne

Le massacre des Saints Innocents

Samson et Dalila

Saintes Juste et Rufine

L'Annonciation

La présentation de Jésus au Temple

Saint Alexis de Rome

Saint Jérôme et le lion

Saint Martin de Tours

Saint Côme et Damien

Les cornes de Moïse

Jonas

Le martyre de Saint André

La création d'Adam et Eve

Le supplice de Saint Jean l'Evangéliste

Le Christ dans les Limbes

Le Bienheureux Agostino Novello

Saint Louis d'Anjou

Sainte Catherine d'Alexandrie

Saint Wendelin

Sainte Agathe

Saint Thomas

Sainte Odile

Sainte Marguerite

Saint Laurent

Le Bienheureux Simon Stock

Sainte Apolline

La Dormition de la Vierge

Sainte Engracia

Saint Fridolin

Sainte Thècle

Saint Sébastien

Sainte Wilgeforte

Santa Reparata

Suzanne et les Vieillards

David et Goliath

 

Oeuvres Mythologiques

Laocoon

Une Niobide mourante

Le suicide du Galate

Persée et Méduse

Le taureau Farnèse

Cassandre

Ulysse et les Sirènes

La naissance de Vénus

Hermaphrodite

Zeus et Ganymède

Le mythe de Flora

Les Dioscures

La sibylle de Cumes

Actéon et Diane

Ariane abandonnée

Ulysse et Nausicaa

Hermès

Harpocrate

Niké

Dédale et Icare

Leda et le Cygne

Hercule et Déjanire

L'Enlèvement d'Europe

Pénélope

Chiron et Achille

Adonis mourant

Hercule libérant Prométhée

L'enlèvement des Sabines

 

Autres oeuvres

Rinaldo et Armida

Le Départ de Briséis

Le Suicide de Lucrèce

Amour et Psyché

Alatiel

Les amants de Teruel

Mazeppa

L'enlèvement de Polyxène

Portia