Histoire des Saints Côme et Damien

Cette mosaïque est située dans la Basilica dei Santi Cosma e Damiano le long du forum romain à Rome. Pour en savoir plus sur Rome.

La mosaïque qui orne l’abside de la basilique des Saints Côme et Damien, fondée par le pape Félix IV, date du VIème siècle. Les mosaïstes, considérés comme de simples copistes, ne signaient pas leurs œuvres, mais cette mosaïque paléochrétienne est caractéristique d’un atelier romain.

Vue de l'intérieur de la basilique Saints Côme et Damien

Les Saints Côme et Damien

Frères jumeaux, ils seraient nés en Arabie d’une mère chrétienne, et après des études de médecine en Syrie, vont exercer leur art dans la ville d’Aigeai, en Turquie. Ils acquièrent vite une grande réputation, soignant aussi bien les hommes que les animaux, mais n’acceptant aucune rétribution, ils trouvent leur récompense dans la foi chrétienne qu’ils peuvent ainsi propager. Ils sont aussi appelés les Saints Anargyres, c’est-à-dire sans argent.

Sous l’empereur Dioclétien (244 – 313) le proconsul Lysias exigea d’eux qu’ils sacrifient au culte de l’empereur. Devant leur refus il fit aussi amener leurs trois frères cadets, puis les ayant chargés de lourdes chaînes, les fit précipiter dans la mer. Comme les flots s’étaient écartés les laissant saufs, il les fit jeter dans un grand feu mais les flammes les épargnèrent, se retournant au contraire sur les spectateurs. Flagellés, puis lapidés, là aussi les pierres se retournèrent contre leurs bourreaux. Comme il en fut de même pour les flèches, Lysias les fit alors décapiter.

La mosaïque de l'égise Saints Côme et Damien

Leur martyre aurait eu lieu le 27 septembre 287 et leurs corps furent d’abord enterrés à Cyr en Syrie avant d’être transférés par l’empereur Justinien (527 – 565) à Constantinople. Pendant les croisades, les reliques des Saints Anargyres furent remises à diverses églises d’Europe.

Dès leur mort les deux Saints accomplirent de nombreux miracles, dont le plus connu est celui de la « jambe noire » : le gardien de l’église érigée en leur honneur à Rome souffrait d’une jambe gangrenée. Pendant son sommeil les deux Saints lui apparurent et lui greffèrent la jambe d’un éthiopien qui venait de mourir. A son réveil, le sacristain se retrouva avec une jambe blanche et l’autre noire, tandis qu’au cimetière, le corps de l’éthiopien portait la jambe malade du gardien.

Ils sont fêtés le 26 septembre et sont les saints patrons des chirurgiens, médecins et apothicaires.

L’oeuvre

Le Christ Glorieux (Parousie) aux yeux immenses fixant les fidèles, vêtu d’or, se tient sur une mer de nuages rouges et bleus. De la main droite il indique un phénix, symbole de la résurrection, ainsi qu’une étoile brillant dans le ciel, tandis que de la main gauche abaissée il tient le rouleau de la Nouvelle Loi. Ce geste illustre la double nature divine et terrestre du Christ. A gauche, Saint Paul lui présente Saint Côme portant sur un pli de son manteau la couronne de son martyre. Derrière eux le Pape Félix IV, identifié par une inscription, porte la maquette de l’église qu’il vient de faire bâtir.

Saint Paul, Côme et le Pape Felix


A droite Saint Pierre, aux cheveux et à la barbe blanche, car il oeuvra avant Paul à diffuser le message du Christ, en fait de même en présentant Saint Damien. Pour équilibrer la scène ils sont suivis par Saint Théodore Tiron vêtu d’un riche costume d’officier, et tenant lui aussi la couronne du martyre. Seul le Christ porte une auréole faite de minuscules tesselles d’or et de smalts bleus en cercles concentriques. Les Saints ne seront nimbés que vers le IXème siècle.

Saints Pierre, Damien et Théodore


Le Jourdain, où fut baptisé le Christ, sépare symboliquement le ciel et la terre. En-dessous, l’Agneau Mystique, à la nimbe argentée, se tient sur un tertre d’où sortent les quatre fleuves du Paradis cités dans la Genèse. Douze moutons, représentant les apôtres, se dirigent vers le Christ, source de vie éternelle. Sous la mosaïque se trouve une dédicace dans laquelle le pape Félix IV honore les Saints Médecins.

Les agneaux de l'église Saints Côme et Damien


Il est dommage que le grand autel baroque et la voussure du XVIIème siècle empêchent, en entrant, de contempler la mosaïque dans toute sa totalité.

 

 

Oeuvres chrétiennes

Les symboles des évangélistes

Marie Madeleine

Sainte Elisabeth du Portugal

Le couronnement de la Vierge

Les deux Saints Chevaliers

L'extase de Sainte Thérèse d'Avila

L'ivresse de Noë

Le fruit défendu d'Adam et Eve

Saint Barthélemy

Saint Nicolas

L'arbre de Jessé

Le jugement de Salomon

Le martyre de Saint Pierre

Mise au tombeau du Christ

La communion de Sainte Lucie

Le voile de Sainte Véronique

Le martyre de Sainte Ursule

Le sacrifice d'Abraham

Saint Etienne

Décollation de Saint Jean Baptiste

L'adoration des Rois Mages

La fuite en Egypte

Judith et Holopherne

Le massacre des Saints Innocents

Samson et Dalila

Saintes Juste et Rufine

L'Annonciation

La présentation de Jésus au Temple

Saint Alexis de Rome

Saint Jérôme et le lion

Saint Martin de Tours

Saint Côme et Damien

Les cornes de Moïse

Jonas

Le martyre de Saint André

La création d'Adam et Eve

Le supplice de Saint Jean l'Evangéliste

Le Christ dans les Limbes

Le Bienheureux Agostino Novello

Saint Louis d'Anjou

Sainte Catherine d'Alexandrie

Saint Wendelin

Sainte Agathe

Saint Thomas

Sainte Odile

Sainte Marguerite

Saint Laurent

Le Bienheureux Simon Stock

Sainte Apolline

La Dormition de la Vierge

Sainte Engracia

Saint Fridolin

Sainte Thècle

Saint Sébastien

Sainte Wilgeforte

Santa Reparata

Suzanne et les Vieillards

 

Oeuvres Mythologiques

Laocoon

Une Niobide mourante

Le suicide du Galate

Persée et Méduse

Le taureau Farnèse

Cassandre

Ulysse et les Sirènes

La naissance de Vénus

Hermaphrodite

Zeus et Ganymède

Le mythe de Flora

Les Dioscures

La sibylle de Cumes

Actéon et Diane

Ariane abandonnée

Ulysse et Nausicaa

Hermès

Harpocrate

Niké

Dédale et Icare

Leda et le Cygne

Hercule et Déjanire

L'Enlèvement d'Europe

Pénélope

Chiron et Achille

Adonis mourant

Hercule libérant Prométhée

 

Autres oeuvres

Rinaldo et Armida

Le Départ de Briséis

Le Suicide de Lucrèce

Amour et Psyché

Alatiel

Les amants de Teruel

Mazeppa

L'enlèvement de Polyxène

Portia