Histoire du martyre de Saint Pierre

Cette fresque est située dans la chapelle Brancacci de l'église Santa MAria del Carmine à Florence. Pour en savoir plus sur la chapelle Brancacci et Florence.

Martyre de saint Pierre

De son vrai nom Simon, il reçoit du Christ le nom de Kepha – pierre en araméen - traduit en latin en Petrus, et Pierre en français.

Le martyre de Saint Pierre dans la chapelle Brancacci


Sa vie est abondamment relatée dans les Evangiles puis dans les Actes des Apôtres, jusqu’au Concile de Jérusalem qui entérine le fait que les nouveaux convertis ne seraient pas tenus à suivre les prescriptions des Lois de Moïse.

Son séjour à Rome, en tant que premier évêque de la ville, n’apparaît qu’au IIIème siècle pour assurer à ses successeurs leur prétention à la primauté sur l’Eglise.

La Légende Dorée de Jacques de Voragine – 1228 – 1298 – raconte sa vie à Rome, ses miracles et son martyre.
Dans les Actes de Pierre, écrit apocryphe de la fin du IIème siècle, il aurait demandé d’être crucifié la tête en bas, ne se jugeant pas digne de mourir comme le Christ.

Miracle de la résurrection du neveu de l'emprereur


La chapelle Brancacci (église Santa Maria del Carmine)

Fondée en 1386 par le riche drapier Piero di Piuvichese Brancacci, sa décoration fut confiée en 1424 au peintre Masolino, rejoint en 1427 par Masoccio. Filippino Lippi finit le cycle de la vie de saint Pierre entre 1480 et 1485. Après divers avatars les fresques furent restaurées entre 1984 et 1988.

Filippino Lippi – 1457 – 1504 – est le fils du peintre Fra Filippo Lippi, et fut l’élève de Boticelli. Il travailla essentiellement à Florence et fait rentrer la perspective dans ses œuvres. Sur la fresque qui suit la Légende Dorée, Pierre et Paul sont confrontés en présence de l’empereur Néron à Simon le Magicien. Celui-ci, pour prouver son pouvoir se met à voler, mais les deux apôtres, plus forts que lui, provoquèrent sa chute et sa mort. Furieux, Néron les fait condamner à mort.

La fresque, à droite, montre le magicien Simon la tête couverte d’une coiffe rouge et blanche, discutant avec saint Pierre qui, ses deux mains tendues vers Néron, semble vouloir le convaincre des impostures du mage. Saint Paul, reconnaissable à sa calvitie, pose une main sur le bras de Simon. Néron, sur son trône, couronné de lauriers, exprime de sa lippe grossière, toute sa fureur. Si sa tête a été copiée d’une statue antique, les conseillers qui l’entourent ont les traits de contemporains et amis du peintre. Il pointe un indexe vengeur vers les apôtres, tandis que de l’autre mains il désigne la statue offerte par les romains en hommage à Simon et qui gît à présent, fracassée sur le sol.

Néron et Saint Pierre

La scène suivante est séparée du palais de Néron par une arche centrale d’où on peut apercevoir un paysage de campagne dans lequel saint Pierre est amené par les soldats vers son supplice.

A gauche, le lieu de l’exécution se déroule devant les remparts de la ville.

Les mains de Pierre sont clouées sur une poutre (le patibulum) et, vue la position du supplicié, ses pieds sur un petit bloc de bois.

Deux bourreaux tiennent la poutre en position verticale, tandis qu’un autre tire sur une corde pour l’élever et la fixer sur le pieu (le stipes) qui lui, reste à demeure.

A droite trois hommes se tiennent pensifs et tristes tandis qu’en face un militaire, des juges et des spectateurs aux traits presque grossiers se penchent sur le corps supplicié.

Sant pierre crucifié

 

 

 

 

Oeuvres chrétiennes

Les symboles des évangélistes

Marie Madeleine

Sainte Elisabeth du Portugal

Le couronnement de la Vierge

Les deux Saints Chevaliers

L'extase de Sainte Thérèse d'Avila

L'ivresse de Noë

Le fruit défendu d'Adam et Eve

Saint Barthélemy

Saint Nicolas

L'arbre de Jessé

Le jugement de Salomon

Le martyre de Saint Pierre

Mise au tombeau du Christ

La communion de Sainte Lucie

Le voile de Sainte Véronique

Le martyre de Sainte Ursule

Le sacrifice d'Abraham

Saint Etienne

Décollation de Saint Jean Baptiste

L'adoration des Rois Mages

La fuite en Egypte

Judith et Holopherne

Le massacre des Saints Innocents

Samson et Dalila

Saintes Juste et Rufine

L'Annonciation

La présentation de Jésus au Temple

Saint Alexis de Rome

Saint Jérôme et le lion

Saint Martin de Tours

Saint Côme et Damien

Les cornes de Moïse

Jonas

Le martyre de Saint André

La création d'Adam et Eve

Le supplice de Saint Jean l'Evangéliste

Le Christ dans les Limbes

Le Bienheureux Agostino Novello

Saint Louis d'Anjou

Sainte Catherine d'Alexandrie

Saint Wendelin

Sainte Agathe

Saint Thomas

Sainte Odile

Sainte Marguerite

Saint Laurent

Le Bienheureux Simon Stock

Sainte Apolline

La Dormition de la Vierge

Sainte Engracia

Saint Fridolin

Sainte Thècle

Saint Sébastien

Sainte Wilgeforte

Santa Reparata

Suzanne et les Vieillards

 

Oeuvres Mythologiques

Laocoon

Une Niobide mourante

Le suicide du Galate

Persée et Méduse

Le taureau Farnèse

Cassandre

Ulysse et les Sirènes

La naissance de Vénus

Hermaphrodite

Zeus et Ganymède

Le mythe de Flora

Les Dioscures

La sibylle de Cumes

Actéon et Diane

Ariane abandonnée

Ulysse et Nausicaa

Hermès

Harpocrate

Niké

Dédale et Icare

Leda et le Cygne

Hercule et Déjanire

L'Enlèvement d'Europe

Pénélope

Chiron et Achille

Adonis mourant

Hercule libérant Prométhée

 

Autres oeuvres

Rinaldo et Armida

Le Départ de Briséis

Le Suicide de Lucrèce

Amour et Psyché

Alatiel

Les amants de Teruel

Mazeppa

L'enlèvement de Polyxène

Portia